Ilios

"Sois heureux un instant, cet instant c'est ta vie"

Omar Khayyâm

Blog

Blog transparent
04 SEPTEMBRE 2014

Nous ne pouvons pas applaudire d'une seule main

1412539578

La scène se passe dans un taxi, à Paris. En route pour participer à une émission de radio, je demande à mon chauffeur (qui me semble très détendu et serein) quelle est d’après lui la principale raison du bonheur.

Il prend un moment avant de me répondre. Puis il me dit que la question du bonheur n’est pas essentielle pour lui. Que ce qui est plus important est de prendre soin, le mieux possible, de ce qui nous semble essentiel : s’occuper de sa famille, de ses parents âgés.

Venant du Mali, il observe avec un regard amusé ce qu'il perçoit de la vie à Paris, de son taxi : une vie où tout le monde court tout le temps, où le stress est un ingrédient majeur. Selon lui, nous courons au point d'oublier de regarder le ciel, de négliger de voir les autres. Il me parle aussi du Mali où, malgré les problèmes et la grande pauvreté, la solidarité et le lien social continuent d’exister et nourrissent une joie simple, indépendante des circonstances externes.

C’est cela le plus important me dit-il : nos frères et sœurs humains. Un avis confirmé par les études scientifiques qui nous disent que le support social est une des causes les plus importantes de bien être et de longévité.

Pendant les quelques minutes qui précèdent mon passage à l'antenne, je repense à cette sage conversation : nous sommes distincts mais liés, comme les deux bras d’un même corps. Et au grand spectacle de la vie, nous ne pouvons pas applaudir d’une seule main.