Ilios

"Sois heureux un instant, cet instant c'est ta vie"

Omar Khayyâm

Blog

Blog transparent
19 JUIN 2019

Romance 3066366 960 720

“La passion est une obsession positive. 
L’obsession est une passion négative.” (Paul Carvel)

Pourquoi certaines passions nous portent-elles alors que d'autres nous détruisent?

Les chercheurs ont identifié deux types de passions: la passion harmonieuse et la passion obsessive.

La passion obsessive, rigidifiée par des attentes extérieures telles que la reconnaissance, le prestige ou les résultats, masque souvent une compulsion incontrôlable, qui dépasse et appauvrit l'individu et tend à le couper de tout autre centre d'intérêt ou préoccupation.

En revanche, la passion harmonieuse, fruit d'un élan interne, exercée par plaisir et sans attente particulière, nourrit nos besoins fondamentaux tels que le besoin d’efficacité, d’autonomie et de liens avec autrui. Elle permet aussi de vivre en équilibre avec d'autres préoccupations et centres d'intérêt. En effet, une étude a montré que les 5% de gens qui affirmaient être heureux avaient plus d’une passion et les cultivaient de manière harmonieuse.

Et vous, vous sentez-vous porté au quotidien par des passions harmonieuses?

Tel était le thème de cette chronique parue sur le site de la Première, et que vous pouvez (re)découvrir ici.
 


Blog transparent
08 JUIN 2019

Copy 20of 20daniel apodaca 804211 unsplash 20 1

"Nous ne voyons pas le monde comme il est, nous le voyons comme nous sommes." (Anaïs Nin) 

Le regard que nous portons sur nous-mêmes, sur les autres et sur le monde a une influence décisive sur notre manière de voir et de vivre nos vies.

Or, apprendre à regarder le monde sous différents angles, y compris celui de l’autre, est nécessaire pour pouvoir entrer véritablement en contact avec soi-même et avec autrui.

Changer de regard, c'est également prendre conscience des effets positifs et négatifs que ces points de vue, croyances et discours ont sur nos actions, nos émotions, nos pensées et nos choix de vie, afin de s’en libérer peu à peu.

Mais changer de regard c’est aussi changer de perception, par l’art ou la méditation par exemple, retrouver le regard “neuf” du débutant, de l’enfant, de l’artiste, qui sont sources de joie et d'émerveillement. 

Dans cette perspective, changer de regard ne serait-il pas une manière de poursuivre notre quête de sens, de nous affranchir du déterminisme de nos conditionnements, et d’être pleinement conscient et présent à nos vies, au service d’un monde meilleur ?

Tel était le thème de cette chronique que vous pouvez (re)découvrir sur le site de la Première.

Intéressé par le sujet? Rendez-vous les 7 et 8 septembre prochains à BOZAR pour les 11ème Journées Emergences!


Blog transparent
05 JUIN 2019

Background 2709638 960 720

Vous arrive-t-il d'éprouver la joie ou la tristesse des personnages d'un film ou de l'un.e de vos ami.e.s comme si ces sentiments étaient initialement "les vôtres" ?

L’empathie permet de mieux réagir face aux souffrances d’autrui, ce qui maintient une cohésion dans le groupe et un sentiment d’entraide et de compréhension, suscitant des comportements adaptés à la survie de l’espèce.

Qu'il s'agisse d'une contagion émotionnelle que l'on retrouve aussi chez les animaux, ou d'une capacité cognitive à changer de perspective et à adopter le point de vue d'autrui, l'empathie représente donc un réel avantage adaptatif, qui favorise les comportements altruistes.

Tel était le thème de cette chronique que vous pouvez (re)découvrir ici, sur le site de la Première.
 


Blog transparent
29 MAI 2019

Stones 801756 340

Vous êtes-vous déjà senti.e grandi.e à l'issue d'un événement traumatique?

"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort", disait Nietzsche. 

Loin de nous détruire, il semble en effet que certaines expériences dramatiques nous offrent la possibilité de nous reconstruire sur des bases plus saines, plus solides, et en accord plus profond avec ce que nous sommes.
Ce faisant, elles nous invitent à poser un autre regard sur le monde, et enrichissent bien souvent notre manière d'entrer en relation avec les autres.

Les chercheurs utilisent le terme "croissance post-traumatique" pour qualifier ce phénomène.

Tel était le thème de cette chronique parue sur le site de la Première, et que vous pouvez (re)découvrir ici.
 

 


Blog transparent
14 MAI 2019

Rays 2464986 340

"S’émerveiller c’est oublier tous les savoirs, tous les systèmes […] c’est être là face au monde, comme au premier jour, comme au premier instant, pur, neuf, nu et regarder, regarder jusqu’au moment où les apparences basculent. Alors on est foudroyé par ce simple fait. Il y a de l’être. J’existe. Je suis." (Erik Sablé)

De l'émerveillement éprouvé par un enfant qui découvre le monde à celui d'un scientifique qui cherche à le comprendre, en passant par celui que suscite un artiste qui nous le donne à voir autrement: s'émerveiller, ne serait-ce pas une manière d'être plus présent à la vie?


Tel était le sujet de ma dernière chronique que vous pouvez (re)découvrir ici, sur le site de la Première.

L’écrivain voyageur aveugle Jean-Pierre Brouillaud nous parlera justement d’émerveillement lors des 11ème Journées Emergences, les 7 et 8 septembre 2019 à BOZAR.

Y seront également présents Matthieu Ricard​, Alexandre Jollien​ et Virginie Maris, tout comme les grands musiciens Julien Brocal et Jean-Paul Dessy autour du thème de cette année, « Changer de regard ».

Infos et inscriptions sur www.journeesemergences.org
 


Blog transparent
08 MAI 2019

Musique

Langage universel, puissant inducteur d'émotions, la musique favorise les liens avec nous même, avec les autres et peut être avec le plus large, la terre, la nature ou la vie…
Elle nous connecte au plus intime et aussi au plus vaste: la lien à notre humanité, au sensible et à la beauté du monde… 
C’est peut être pour cela que Nietzsche disait: “Il faut avoir une musique en soi pour faire danser le monde“.

De musique et de contemplation, il en sera aussi question aux prochaines Journées Emergences "Changer de regard", les 7 et 8 septembre prochains à Bozar: www.journeesemergences.org

Et vous, quel est votre lien à la musique?

Quelle est la petite ou grande mélodie qui fait vibrer votre âme?

Tel était le thème de ma dernière chronique, que vous pouvez (re)découvrir ici, sur le site de la Première.

 


Blog transparent
21 AVRIL 2019

Attachement

Tout comme un plante a besoin de soleil, n'avons nous pas besoin d'attention, de présence, pour croitre et nous épanouir?

Enfants, nous avons toutes et tous eu besoin de tendresse et de sécurité affective. 
Dans une étude célèbre, l’éthologiste américain H. Harlow a par exemple montré que même les bébés singes étaient prêts à sacrifier la satisfaction de leurs besoins alimentaires pour un peu de chaleur.

Qu'est ce qui nourrit aujourd'hui cette dimension affective chez nous?
Comment prenons nous soin de la tendresse?
Ou est notre "base de sécurité" qui nous permet d'explorer le monde?

Tel était le thème de ma dernière chronique, que vous pouvez (re)découvir ici, sur le site de la Première.
 


Blog transparent
09 AVRIL 2019

Joie 202

N'avez vous pas remarqué que contrairement au plaisir et à l'idée d'un bonheur idéalisé, la joie peut coexister avec les souffrances de la vie. Comme un arc-en-ciel au cœur des tempêtes?

"La joie annonce toujours que la vie a réussi, qu’elle a gagné du terrain" nous dit Bergson

La joie est une des émotions fondamentales de l’être humain. Elle indique que nous avons fait quelque chose, ou avons été témoin de quelque chose de positif. Elle nous dit peut-être aussi que nous sommes sur la bonne voie.
Certaines joies peuvent donc être liées à notre environnement : nous pouvons être joyeux de le réussite d’un ami, d’avoir terminé un travail important et fastidieux. Il y a aussi une joie sans objet extérieur qui touche la globalité de notre être. Une joie qui pourrait s’apparenter à un contentement intérieur, comme la simple joie d’exister. Regardons les petits enfants qui peuvent être en joie sans raison. Cette joie là ne dépend pas des circonstances et n’appartient à personne. 

Ne pouvons nous pas toutes et tous y avoir accès et la partager?
Quelle est votre définition de la joie? Quand/comment la vivez vous? De quoi se nourrit-elle?

Tel était le thème de ma dernière chronique, que vous pouvez (re)découvrir ici, sur le site de la Première. 


Blog transparent
15 MARS 2019

Honte

« Quel est le sceau de la liberté conquise ? – Ne plus avoir honte de soi-même. » disait Nietzsche

Avez vous déjà ressenti de la gêne, de l’embarras ou même de l’humiliation? Cette émotion, la honte, nous donne envie de disparaître aux yeux d’autrui. 

La honte est une de ces émotions douloureuses que nous préférons ne pas vivre et dont nous n’aimons pas parler… 
Pourtant, affronter nos petites hontes et nos peurs du rejet nous fait gagner en liberté. 
J'en parlais récemment avec un ami, Laurent Bègue Shankland, nous demandant quelle étant aujourd'hui l'utilité fonctionnelle de cette émotion...
Avez vous déjà éprouvé de la honte?
Lui avez vous trouvé une utilité?
Comment l'avez vous dépassée?

Tel était le thème de ma dernière chronique, que vous pouvez (re)découvrir ici, sur le site de la Première.

Belle semaine à toutes et tous,


Blog transparent
01 MARS 2019

Silence

« L'homme moderne redoute le silence car il pressent, confusément, que le silence est une terre de confrontation avec l'essentiel, avec nous-même (..). Il faut plonger dans le silence comme on s'aventure dans le désert. » Théodore Monod

Nous considérons bien souvent le silence uniquement comme absence. Absence de bruits, absence de sons. Notre monde est lui parcouru de sons plus ou moins bruyants. Et notre société contemporaine peut sembler particulièrement bruyante. Les bruits incessants des voitures et autres moyens de transport, les bruits des machines, mais surtout le bruit incessant des radios, téléphones portables, écrans de toutes sortes. Ce monde du bruit est aussi celui de la tyrannie de la communication selon le l’anthropologue David Le Breton. Quels sont les bienfaits du silence dans nos existences? Comment écouter le silence à l'arrière plan de tous les espaces sonores?

Que faites vous pour cultiver un espace de silence dans vos existences?

Le silence était le sujet de ma dernière chronique, que vous pouvez (re)découvrir ici, sur le site de la Première.

Belle semaine à toutes et tous!