Ilios

"Sois heureux un instant, cet instant c'est ta vie"

Omar Khayyâm


Kalen emsley uq6ocpd59nu unsplash

Puisque nous ne pouvons nous aventurer à l’extérieur, partons explorer notre espace intérieur !

Voici un très chouette article de Sabine Sabine Verhest qui évoque comment la méditation peut nous aider en période de crise.

Petit rappel aussi de notre initiative "Prezens": des méditations live quotidiennes gratuites à 8h, 10h et 12h, des moments parents à 21h MamanCercle - Communauté et une rencontre avec un.e invité.e inspirant.e tous les soir à 18h30. Parmi ceux-ci, Rebecca Shankland, mais aussi Steven Laureys, Claire Mizzi, Frédéric Lenoir et bien d'autres.

Pour nourrir notre résilience et prendre soin de la vie. 

#méditation #mindfulness #coronavirus #résilience

lire la suite


90253805 2231428373832463 2417601683208011776 o

Chère amies, chers amis,

Nous sommes aujourd’hui toutes et tous sur le même esquif, balloté par une mer agitée.
Quelle manière de naviguer allons nous ré-inventer?

Allons nous faire appel à nos qualités d’ouverture, de compassion, de joie ou laisser la peur nous replier, nous recroqueviller sur nous mêmes?
Cultiver une présence bienveillante à nous-mêmes, aux autres et au monde semble plus que jamais essentiel. Et peu importe que nous cultivions cette présence par la méditation ou par une des mille et une autres voies possibles.

Nous pouvons nous laver les mains avec cette présence bienveillante et joyeuse, garder l’enfant des voisins, faire les courses d’une aînée avec cette même présence. Nous pouvons aussi prendre soin des autres en gardant une distance physique avec cette présence. A propos de distance, mon collègue Olivier Klein fait remarquer avec beaucoup de justesse à quel point le terme de « distance sociale » n’est pas adapté.

Cette crise nous rappelle que nous sommes toutes et tous liés, que nous dépendons les une.es des autres. Nous avons plus que jamais besoin de proximité sociale, de chaleur, d’entraide, de fraternité, et ce, d’autant plus qu’il nous faut respecter une certains distance physique pour protéger les plus fragiles.

Nous qui avons la chance de devoir rester « chez nous », comment aller nous prendre soin de celles et ceux qui, vivant dans la rue n’on pas de « chez soi »? Des chercheuses et chercheurs de refuge que les aléas de la vie ont jeté sur les routes de l’exil, si loin de « chez eux »? Comme agrandir ce « chez nous » pour le rendre plus accueillant et inclusif?
Quelles nouvelles formes de solidarité et de coopération qui n’impliquent pas nécessairement de contact physique allons nous inventer?

Au coeur de la tourmente... la pleine conscience. La possibilité d'expérimenter comment tout ceci nous affecte, nous indiffère, nous irrite, ou nous effraye. Comment notre façon d'y répondre peut nous rapprocher des autres ou nous en éloigner.

Que choisissons nous, moment après moment, de cultiver?

#fraternité #interdépendance #mindfulness #coronavirus

lire la suite


Abstract 3692652 960 720


Avez-vous déjà pris conscience de l'intérêt que nous avons à développer notre flexibilité mentale?

La flexibilité mentale est une compétence qui nous accompagne au quotidien. Sans elle, nous serions bien plus lent dans nos tâches. Nous resterions bloqués dans certaines situations, et aurions bien du mal à changer notre point de vue sur les choses.

Si cette capacité est souvent prônée dans le monde du travail, c'est peut-être bien dans nos relations avec les autres, et dans notre capacité à nous adapter et à nous relever face aux aléas de la vie, qu'elle se révèle le plus bénéfique.

Dans cette perspective, elle jouerait un rôle important dans notre capacité à développer notre résilience.

Heureusement, il est possible de favoriser cette souplesse de l'esprit en entretenant sa capacité à (se) remettre en question, et en pratiquant de petits exercices de prise de recul et d'attention.

Tel était le thème de cette chronique que vous pouvez (re)découvrir ici, sur le site de la Première.

lire la suite


Romance 3066366 960 720

“La passion est une obsession positive. 
L’obsession est une passion négative.” (Paul Carvel)

Pourquoi certaines passions nous portent-elles alors que d'autres nous détruisent?

Les chercheurs ont identifié deux types de passions: la passion harmonieuse et la passion obsessive.

La passion obsessive, rigidifiée par des attentes extérieures telles que la reconnaissance, le prestige ou les résultats, masque souvent une compulsion incontrôlable, qui dépasse et appauvrit l'individu et tend à le couper de tout autre centre d'intérêt ou préoccupation.

En revanche, la passion harmonieuse, fruit d'un élan interne, exercée par plaisir et sans attente particulière, nourrit nos besoins fondamentaux tels que le besoin d’efficacité, d’autonomie et de liens avec autrui. Elle permet aussi de vivre en équilibre avec d'autres préoccupations et centres d'intérêt. En effet, une étude a montré que les 5% de gens qui affirmaient être heureux avaient plus d’une passion et les cultivaient de manière harmonieuse.

Et vous, vous sentez-vous porté au quotidien par des passions harmonieuses?

Tel était le thème de cette chronique parue sur le site de la Première, et que vous pouvez (re)découvrir ici.
 

lire la suite


Copy 20of 20daniel apodaca 804211 unsplash 20 1

"Nous ne voyons pas le monde comme il est, nous le voyons comme nous sommes." (Anaïs Nin) 

Le regard que nous portons sur nous-mêmes, sur les autres et sur le monde a une influence décisive sur notre manière de voir et de vivre nos vies.

Or, apprendre à regarder le monde sous différents angles, y compris celui de l’autre, est nécessaire pour pouvoir entrer véritablement en contact avec soi-même et avec autrui.

Changer de regard, c'est également prendre conscience des effets positifs et négatifs que ces points de vue, croyances et discours ont sur nos actions, nos émotions, nos pensées et nos choix de vie, afin de s’en libérer peu à peu.

Mais changer de regard c’est aussi changer de perception, par l’art ou la méditation par exemple, retrouver le regard “neuf” du débutant, de l’enfant, de l’artiste, qui sont sources de joie et d'émerveillement. 

Dans cette perspective, changer de regard ne serait-il pas une manière de poursuivre notre quête de sens, de nous affranchir du déterminisme de nos conditionnements, et d’être pleinement conscient et présent à nos vies, au service d’un monde meilleur ?

Tel était le thème de cette chronique que vous pouvez (re)découvrir sur le site de la Première.

Intéressé par le sujet? Rendez-vous les 7 et 8 septembre prochains à BOZAR pour les 11ème Journées Emergences!

lire la suite


Background 2709638 960 720

Vous arrive-t-il d'éprouver la joie ou la tristesse des personnages d'un film ou de l'un.e de vos ami.e.s comme si ces sentiments étaient initialement "les vôtres" ?

L’empathie permet de mieux réagir face aux souffrances d’autrui, ce qui maintient une cohésion dans le groupe et un sentiment d’entraide et de compréhension, suscitant des comportements adaptés à la survie de l’espèce.

Qu'il s'agisse d'une contagion émotionnelle que l'on retrouve aussi chez les animaux, ou d'une capacité cognitive à changer de perspective et à adopter le point de vue d'autrui, l'empathie représente donc un réel avantage adaptatif, qui favorise les comportements altruistes.

Tel était le thème de cette chronique que vous pouvez (re)découvrir ici, sur le site de la Première.
 

lire la suite


Stones 801756 340

Vous êtes-vous déjà senti.e grandi.e à l'issue d'un événement traumatique?

"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort", disait Nietzsche. 

Loin de nous détruire, il semble en effet que certaines expériences dramatiques nous offrent la possibilité de nous reconstruire sur des bases plus saines, plus solides, et en accord plus profond avec ce que nous sommes.
Ce faisant, elles nous invitent à poser un autre regard sur le monde, et enrichissent bien souvent notre manière d'entrer en relation avec les autres.

Les chercheurs utilisent le terme "croissance post-traumatique" pour qualifier ce phénomène.

Tel était le thème de cette chronique parue sur le site de la Première, et que vous pouvez (re)découvrir ici.
 

 

lire la suite


Voir tous les billets

Mon livre "Eloge de la lucidité" vient de sortir en poche chez Marabout. Pour ne plus ne plus rêver ou attendre le bonheur, mais apprendre à plutôt l’aimer et le faciliter.